• dimanche 18 août 2019
Accueil » Actualités » Argan, “volé” par Pierre Fabre depuis 30 ans

Argan, “volé” par Pierre Fabre depuis 30 ans

Casablanca (Amazigh 24)- Cette fois-ci, c’est ” Argan”, ce nom d’un arbre endémique qui n’existe en grande quantité que dans le sud du Maroc. Deux groupes industriels français se disputent la propriété commerciale de ce nom en tant que marque. Tout cela en absence totale du gouvernement marocain qui devrait protéger ce nom qui appartient à tous les marocains.

L’affaire a été porté devant un tribunal français. « Argane » n’est pas une marque, vient de trancher la Cour de cassation en France dans l’affaire opposant le laboratoire dermo-cosmétique Pierre Fabre à la société de cosmétiques bio Clairjoie, rapporte AFP.

Selon la plus haute institution judiciaire française « le terme argane, mot d’origine berbère également orthographié argan, est répertorié depuis le 19e siècle dans des dictionnaires de langue française destinés au grand public et dans différents ouvrages rédigés en français, pour désigner un arbre ou un arbrisseau ainsi que son fruit dont est extraite une huile, dénommée huile d’argane ou huile d’argan, utilisée, dès cette époque, pour la fabrication du savon ».

Le jugement définitif est tombé, et dorénavant aucun groupe ne peut se l’approprier tout seul. Mais il faut rappeler que Pierre Fabre a pu jouir de l’exploitation  exclusive de ce nom amazigh pendant 30 ans. Puisque le gouvernement marocain n’a pas voulu défendre cette propriété intellectuelle amazigh,  les associations amazighs ont le droit de poursuivre Pierre Fabre pour dommages et intérêts devant les institutions internationales, comme le stipule la charte des nations unies sur les droits des peuples autochtones.

En menant cette enquête, on a découvert que le fondateur de ce groupe français Pierre Fabre est, depuis 2005, président d’honneur de la Fondation Mohammed VI pour la recherche et la sauvegarde de l’arganier.  Ceci explique peut-être cela… Pour avoir des explications sur cette affaire, nous avons tenté en vain de joindre le Ministre de l’Agriculture qui lui même est originaire de la région ou l’Argan est roi.

L. L

.

Partagez cet article avec vos amis

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

quatre + quatorze =

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.